Poésie autour de la Normandie
Accueil
Calcul Mental
Maths
Français
Devoirs
Poésie
Allemand
Anglais
Histoire
Education civique
Informatique
ECR
Sport
Arts plastiques
Histoire des arts
Chant
Sorties, activités, infos parents
Classe transplantée
Méthodologie
Exposés
Emploi du temps
Enseignants
Correspondants
Site du CM1c

 Année 2015/2016

 

Poésies en acrostiche

autour de la Normandie, la mer, la classe transplantée

 

Création collective des Cm1a et c


Rare église du sacre des rois en Champagne

Emerveille par sa lumière des vitraux de Chagall

Illustrée par des tympans sculptés aux histoires fantastiques

Monument historique qui a été dévasté par la guerre

Sourire d’un ange énigmatique



Son petit goût de chocolat ou de noisette

Ah ! quel délice ce sablé !

Beurre normand d’Isigny et farine sélectionnée

La biscuiterie d’Asnelles a du succès

Emerveillés par ce doux parfum

Si on allait les manger sur la plage …



Crac crac, on entend le petit crabe qui se déplace

Rare crustacé incroyable.

Ah ah ah, je t’ai trouvée petite créature des mers

Bon crabe viens que je t’attrape

Et tes pinces ne me pinceront pas.


Château merveilleux de Guillaume le Conquérant

Avec un donjon carré et un chemin de ronde abîmés

Entouré des profondes douves

Nous traversons le pont-levis pour aller dans la barbacane


Parasol planté dans le sable

Léger est le vent qui souffle

Au loin des bateaux naviguent

Goélands volent dans le ciel d’azur

Etoile de mer échouée.




Oh que de désastre

Beaucoup de morts

Une mer de sang sur Omaha la sanglante

Souviens-toi de ces braves soldats


Des enfants se promènent sur la plage avec le bruit des vagues

Une étendue de sable change au gré des marées

Nous sommes sur le rivage

Et les dunes avec leurs petites herbes nous protègent de la mer


Art de l’histoire de l’abbaye

Bon savoir-vivre des abbés

Belles œuvres des moines sur les parchemins enluminés

Avec cette vie pauvre, silencieuse

Y a bien longtemps que ça existe

Et que de belles traces du passé …




Mont Saint Michel tantôt enveloppé tantôt esseulé

Attention danger aux sables mouvants

Restez sur vos gardes, la mer est là

Etre emportés par le courant

Et les marées qui montent à la vitesse du cheval au galop


Mousse blanche ou débarquement

Etoile de mer, coquillages ou parachutistes en détresse

Rouge de sang ou bleu océan, la mer portera le triomphe


Plage, plage que tu es belle au coucher du soleil

Le sable plein de coquillages m’émerveille

Avant que la mer monte nous dormons sur toi

Gastéropodes et bivalves ils envahissent l’estran

Endormi sur la plage, je me réveille doucement





Beaucoup d’émotions à la tapisserie de Bayeux

Au fil du tissu se dévoilent les secrets, il

Y a des combats, des animaux, des chevaux

Et des drakkars merveilleux.

Une épopée racontée avec quelques brins de lin

X, ce sont les petites croix de broderie précise


Vive les veillées

Encore plus de jeux

Ils s’éclatent tous à la boum

Les danses sont compliquées

La soirée jeux en bois est formidable

Est-ce qu’on aura encore une veillée ?

Ensuite on ira se coucher, promis !






Au bord de la mer

Sur le sable fin et clair

Nous avons trouvé des couteaux

Et il faisait beau

L’eau était froide

Le village est merveilleux pour les balades

Et on n’a pas vu de poissons

Sinon nous avons trouvé des œufs de raie tout ronds


Toutes ses broderies sont belles

Avec des décorations

Pour protéger des touristes

Ils ont couvert la tapisserie de verre

Surtout qu’elle a plus de mille ans

Sans erreur elle raconte l’épopée de Guillaume

En Normandie

Rien n’échappe à l’œil des visiteurs

Imaginez le temps qu’on a pris

Et la taille qu’elle fait …

Des soldats sont venus dans les barges

Embarquez tôt le matin

Beaucoup de soldats se sont dévoués

A Omaha, la bataille fut rude

Restez avec nous soldats courageux

Quatre millions d’entre eux sont morts

Une bataille pour la délivrance

Ensemble ils ont gagné

Mourir au combat

Et pourquoi tout cela ?

Nous retiendrons toujours le courage

Tenterons de nous souvenir à jamais …








Ma reine Mathilde bien que petite

Aujourd’hui est devenue un mythe

Tapisserie de Bayeux attire les touristes

Hommage pour la reine qui existe

Instrument pour la tapisserie

La femme d’un duc

Dix enfants magnifiques

Elle est devenue magnifique


Cachés dans le sable

Oh, comme c’est dur de les trouver !

Que de patience …

Un coquillage se cache sur la plage par ci, par là …

Il se laisse emporter par la marée

Les coquilles Saint Jacques sont les plus belles …

Les couteaux servaient à se raser

A quoi bon les chercher ?

Garçons et filles font une équipe

Enfin on les a trouvés !

Mais où sont les moules ? Moi j’adore ça !

Oh, comme les œufs de bulots sont gros !

La lutraire est bivalve, c’est la cousine de la moule

La coquille saint-Jacques est le plus beau d’entre eux

Un crabe c’est joli mais ça peut pincer

Sont de jolis mollusques de toutes les couleurs

Qu’ils sont très beaux en train d’attendre la marée

Un coquillage qui se balade s’enfouit dans le sable bien douillet

Et les petits grains doux brillent au soleil couchant











Balade à Asnelles puis au détour du chemin

Il faut approcher la belle maison bleue

Sens cette bonne odeur dès que l’on s’approche

Chocolatés et cacaotés, sucrés ou légèrement salés

Un peu de beurre, un peu de sucre, quelques œufs et du cacao

Impossible de les rater

Tes biscuits tendres sont délicieux, Antoine !

Et gentil pâtissier, apprends-nous ta recette

Roule petit rouleau pour nous faire une grande pâte

Ils sont excellents tes petits biscuits

Et si je te retrouve, petite biscuiterie, en un « croc »tu ne seras plus là !


© 2017 Ecole Lucie Berger de Strasbourg