Critique des 400 coups
Accueil
Calcul Mental
Maths
Français
Devoirs
Poésie
Allemand
Anglais
Histoire
Education civique
Informatique
ECR
Sport
Arts plastiques
Classe transplantée
Chant
Sorties, activités, infos parents
Exposés
Enseignants
Site du CM1c
Correspondants américains
 

Dans le cadre de l'action "Ecole et Cinéma" ayant pour thème cette année « Enfants terribles », noutre classe a visionné le film emblématique les 400 coups de Truffaut.





Voici quelques critiques d'élèves de CM1a

J'ai aimé ce film car c'était comme un documentaire des enfants des années 50-60. Il est aussi émouvant et violent à des moments. Ce film est également triste mais à part ces petites choses, le film est magnifique pour ses images et son histoire.

L'histoire est captivante du début à la fin. Elle est très bien imaginée et ce qui est le plus beau et impressionnant c'est que cette histoire raconte la vie très étrange de son réalisateur, François Truffaut.

Les personnages sont bien choisis car dès un coup d’œil, on sait qui est qui. Par exemple, Antoine avait vraiment une tête de coquin de quelqu'un qui fait des bêtises. Les parents « s'en fichaient » un peu de leur enfant et ne faisaient presque rien dans la maison. Le meilleur copain d'Antoine est le personnage le plus méchant ( je trouve ) car il poussait Antoine à faire des bêtises mais il était plus malin. Alors logiquement, il ne se faisait pas gronder. Les bêtises d'Antoine étaient incroyables, il volait, il mentait … Tout d'un enfant qui fait des bêtises.Tania Faitot

 

J'ai aimé les 400 coups, c'était très poétique, à des moments gênants, vulgaires. C'était le seul problème du film. Mais cela faisait un ensemble que j'ai aimé.

J'ai bien aimé le scénario, c'était bien imaginé et le fait que ce soit la vie de François Truffaut rend le film excitant. Mais la fin était décevante, ça nous laisse imaginer la suite. C'est pour ça que j'ai aimé.

Antoine était arrogant, libre mais ça rendait le personnage attachant, les parents étaient très maltraitants, par exemple quand Antoine faisait l'école buissonnière et qu'il voit sa mère embrasser quelqu'un. Antoine était le pion des parents. Le professeur était sévère, différent des nôtres. Il donnait des baffes et n'hésitait pas à les mettre au piquet, il n'avait pas de pitié. Les copains étaient décevants, Antoine les pensait être de bons copains mais ils l'entraînaient à faire des bêtises.

Les bêtises étaient beaucoup trop graves, dès qu'il était puni par exemple au centre de redressement, il s'est quand même échappé. Je ne comprends pas pourquoi il a volé la machine à écrire.Achille Georges

 

Quelques extraits de critique :

(…) Les lieux étaient magnifiques ! J'ai adoré la maison d'Antoine toute petite ! La salle de classe était également jolie avec ses posters de la France ! (...)Hélisende Nuss

(...) L'histoire était belle. On ne sait pas vraiment comment était l'école dans ces années-là, cela nous permet de comparer.(...)Zoé Schmalz

(…) J'ai bien aimé ce film parce que je trouve qu'il était émouvant et puis les personnages dont Antoine étaient touchants dans leur rôle. L'histoire était belle à la fois absorbante et émouvante. On était captivé par l'histoire de cet enfant qui était un film mais également la vraie vie du réalisateur des 400 coups.(...)Maloya Lebreton

(...)A la fin du film, il a réalisé son rêve et ça m'a beaucoup touché. (…)Martin Beyreuther


© 2018 Ecole Lucie Berger de Strasbourg